Sensibilisation à l’approche systémique

Sensibilisation à l’approche systémique

OBJECTIFS :

Appréhender les fondements d’une méthodologie basée sur l’interaction entre membres du système.

Comprendre les fonctions du symptôme dans les enjeux interrelationnels, familiaux.

Sensibiliser les participants à l’importance d’un regard systémique dans les différents champs professionnels qu’ils pratiquent :

Individu, Famille, Couple, Réseau, Institution.

CONTENU :

Intégrer une famille dans une prise en charge institutionnelle. Comment utiliser l’approche systémique dans un travail social, dans la famille, dans l’institution ?

Connaître les principaux concepts systémiques pour :

• Conduire un entretien avec un individu ou un groupe familial.

• Percevoir la fonction du problème pour l’ensemble du système familial.

• Intégrer une famille à une prise en charge individuelle dans une institution/individu/ groupe familial.

Se familiariser avec les concepts de l’approche systémique, la notion de système et la théorie de la communication:

• La notion d’homéostasie

• Comment intervenir dans un système en situation de crise.

• La notion du patient désigné.

Évaluation de la fonction du symptôme.

Les secrets de familles, croyance et mythes familiaux.

Identifier les techniques d’interventions et de changements. Une introduction au vocabulaire systémique ainsi qu’une initiation aux différentes écoles systémiques sont proposées afin de mieux situer l’approche systémique dans les champs de l’intervention familiale et sociale.

PUBLIC CONCERNÉ :

Professionnels de la santé et des secteurs éducatifs, sociaux, engagés dans un travail familial ou une relation d’aide auprès des familles : éducateurs, assistants sociaux, médecins, infirmiers de secteurs psychiatriques, des psychologues et psychiatres d’établissement, aides médicaux-psychologiques.

Tous les professionnels des secteurs santé, social et éducatif qui souhaitent acquérir des connaissances sur les théories et méthodologies issues du modèle systémique pour acquérir une compétence à rencontrer les familles, collaborer avec elle et les accompagner dans leur évolution.

INFOS :

Lieu : Marcq-en-Baroeul et Arras

Formateur : Wildfrid Magnier

Coût : Individuel 450 €

Convention institutionnelle (formation continue) 900 € ttc

Formation intra 990 €/jour ttc.

Nombre de participants : 10 à 15 / session

Durée : 5 jours

Dates : 17-18-19-20-21 juin 2019

Je m'inscris !

Conférence : Les violences conjugales dans le Douaisis, vers une nouvelle dynamique d’accompagnement

Conférence : Les violences conjugales dans le Douaisis, vers une nouvelle dynamique d’accompagnement

Le 29 avril 2019

Centre Hospitalier – Douai – Nord

ENSSYCOFA participe à une journée de conférence sous le haut-patronage de Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les discriminations.

Inscription gratuite en ligne

www.billetweb.fr/journee-detude-les-violences-conjugales

pour plus de renseignements : 06.42.30.51.44

collectifmaestro@gmail.com

Téléchargez le programme

La journée Masterclass de L’Institut ENSSYCOFA est sous les projecteurs

La journée Masterclass de L’Institut ENSSYCOFA est sous les projecteurs

La compagnie des Bâtisseurs de Possibles est venue nous présenter son spectacle L’Effilochée :

« Dans un grenier, des fils de vie se croisent et s’entrecroisent, des relations se tissent, des objets s’en mêlent…  pour raconter l’histoire de Luna.

D’où elle vient, où elle va…  Luna, petite fille effilochée qui a bien du mal à grandir dans les tempêtes de la vie.  Un jour, une tempête plus forte que les autres l’emporte.  Luna atterrit dans un univers qui lui semble si différent…

Qui accueillera cette petite fille et son singulier bagage ? 

Luna, petite fille tourmentée va devoir trouver sa place dans ce monde qu’elle découvre ».

Ces histoires de vie, celles de Luna et de ses parents, qui les emmènent vers la séparation familiale, le placement de cette jeune enfant.

Une journée de rencontre, avec la participation des acteurs de la compagnie, des parents présents qui ont vécu le placement de leur enfant, des enfants, des travailleurs sociaux, des assistantes familiales, les étudiants et des formateurs d’ENSSYCOFA, qui regardent et écoutent attentivement l’histoire de Luna, qui résonne en eux.

Lors de cette journée, tous mettent en lumière ce qu’ils ressentent. Des émotions très différentes à partir de soi, de sa place…

Comment vivre cet événement si douloureux pour les familles qui ont besoin d’être accompagnées par les professionnels ?

Ces professionnels aux côtés de la famille, de leurs collègues qui ont cette mission de tisser d’autres fils, de nouveaux fils ou tout simplement de transformer les fils sombres de la famille avec de la couleur. « Faire Autrement Différemment » avec elle, à partir d’elle, afin d’aller vers le changement.

Une belle journée d’émotion, d’authenticité, d’échange qui a permis de mettre des mots sur cette situation si compliquée du placement.

Des familles en souffrance lors de cette période de vie, où on leur impose la présence de travailleurs sociaux : mais comment les familles peuvent accepter, consentir à ce travail, lorsque les travailleurs sociaux sont au cœur de la séparation familiale dans cette tempête de la vie ?

Dans la salle, les résonances se multiplient chez chacun.  Elles autorisent, à vivre l’instant présent pour amener les parents, les enfants, les professionnels vers de la pensée et de la réflexion commune.

Conjugalité et parentalité

Conjugalité et parentalité

OBJECTIFS :

Apporter aux professionnels les notions essentielles de conjugalité et de parentalité. Fournir des outils de soutien à la parentalité.

CONTENU :

A/ De la conjugalité…

– Qu’est ce qu’un couple ?

– Les étapes de la relation amoureuse

– Les mythes fondateurs de l’amour

– Les 7 besoins du couple selon SALOME

– Les pièges classiques de la vie amoureuse

– L’influence du passé

– L’autonomie relationnelle

B/ … à la contruction de la parentalité

– La grossesse et l’arrivée de bébé

– La loi essentielle de l’attachement de BOWLBY

– Les nouveaux modèles parentaux (monoparentalité, famille recomposée, homosexualité…)

– La fonction parentale

– Les enjeux de la parentalité

– Idée et réalité de l’exercice de la parentalité

– Les axes de HOUZEL (parental-coparental-conjugal)

– Différenciation des rôles parentaux (des sexes et des générations)

– Accès à la parentalité : l’épreuve du narcissisme

– Les 3 « niveaux de passage »

– La famille : l’amour après bébé

C/ Soutien conjugal / parental

– L’accompagnement des partenaires en « conflit » (impasses relationnelles, changer de façon de

voir et de faire, sortir de la confusion, communication et rituels)

– Les dysparentalités : négligences graves, carences éducatives, addictions, problèmes

psychiatriques

– Petit zoom sur les violences conjugales

– Conflit de compétence et de loyauté

– Représentations des professionnels de la « bonne famille »

– Comment soutenir ?

MÉTHODE

Brainstorming / photolangage – apports théoriques – analyses de vignettes / etudes de cas – analyse de séquences courtes – Jeux de rôles – Travaux en groupe.

PUBLIC :

Tous professionnels en contact avec la famille. Aucun prérequis n’est demandé.

INFOS :

Lieu : Marcq-en-Barœul et Arras

Formateur : Julie Bodelot

Coût : Individuel 300 €

Convention institutionnelle (formation continue) 500 € ttc

Formation intra 990 €/jour ttc.  

Nombre de participants : 10 à 15 / session

Durée : 3 jours

Dates : 2-3-4 septembre 2019

Je m'inscris !

Intervention systémique à domicile

Intervention systémique à domicile

L’intervention à domicile soulève beaucoup de questions tant du côté de l’usager que du côté du professionnel. L’habitat de la famille n’est pas neutre, contrairement à l’institution qui accueille les enfants. L’intervenant, qu’il soit psychologue ou travailleur social entre dans l’intimité d’une famille. Cette intimité est variable selon les familles et elle renvoie à un type de contact, d’attachement et de frontière entre l’extérieur et l’intérieur.

En protection de l’enfance, le contact et l’attachement est, dans bien des cas, insécure et désorganisé.

CONTENU :

Comment poser un cadre sécure qui permette à chacun de coconstruire un lien de travail non intrusif ?

PÉDAGOGIE :

Nous proposons un outil qui répond à cette question importante. Cet outil permet de créer un contact favorable et de transformer l’insécurité du lien de telle sorte que les questions de la parentalité puissent être travailler de façon optimale.

PUBLIC :

Travailleurs sociaux, psychologues, thérapeutes, professionnels du secteur médi co-psycho-social désireux de découvrir un outil incontournable.

INFOS :

Lieu : Marcq-en-Barœul et Arras 

Formateur : Wilfrid Magnier

Coût : Individuel 300 €

Convention institutionnelle (formation continue) 500 € ttc

Formation intra 990 €/jour ttc.

Nombre de participants :  10 à 15 / session

Durée : 3 jours

Dates : 16-17-18 décembre 2019

Je m'inscris !

Sexualité et sentiment amoureux

Sexualité et sentiment amoureux

Chez l’enfant et l’adolescent

CONTENU :

Aborder les notions essentielles de la sexualité de l’enfant et de l’adolescent.

S’interroger sur la normalité et la pathologie concernant la sexualité.

Eduquer à la sexualité dès le plus jeune âge.

PARTIE 1 / CHEZ L’ENFANT

Le développement psychosexuel de l’enfant

– De 0-3 ans – De 3-5 ans – De 5-8 ans

Les comportements sexuels chez l’enfant

– Par tranche d’âge

– Ces comportements sexuels sont ils normaux ? – Comment réagir ? – Réaction à éviter… – Quand s’inquiéter ?

Parler de sexualité avec un enfant d’âge scolaire

– Questions – réponses – Prévention

– Suprise ?

La pudeur de l’enfant

– L’évolution de ce sentiment

– Le respect de l’enfant

Les abus sexuels

– Prévention – Comportements inquiétants – Révélations

L’éducation à la sexualité chez les enfants

– Titeuf – Le zizi sexuel – Mais encore…

PARTIE 2 / CHEZ L’ADOLESCENT

Les représentations des professionnels

Attachement parental/sexualité/estime de soi/développement psychosocial

– Définition de l’attachement parental

– Les différentes formes d’attachement

– Conséquences sur la sexualité

– Dynamique psychosociale

– L’incontournable de l’estime de soi

– Quelques données quantitatives…

Sexualité normale et pathologique de l’adolescent

– Sexualité normale de l’adolescent

– Hétéro et homosexualité

– Perturbation de la sexualité à l’adolescence

– Prostitution et adolescence

– Grosssesse ado

10 régles d’or pour parler de sexualité avec « son adolescent »

Les professionnels face à la sexualité des adolescents : les institutions à l’épreuve.

MÉTHODE

Brainstorming – Photolangage – Etude de doc – Alternance théorie-pratique – Analyse de séquence vidéo courte – Utilisation de support sonore – Groupe de réflexion-atelier – Débat – Jeux de rôle / activité ludique.

PUBLIC :

Tous professionnels en contact avec l’enfant, l’adolescent et/ou la famille. Aucun prérequis n’est demandé.

INFOS :

Lieu : Marcq-en-Baroeul et Arras

Formateur : Julie Bodelot

Coût : Individuel 400 €

Convention institutionnelle (formation continue) 700 € ttc

Formation intra 990 €/jour ttc.

Nombre de participants : 10 à 15 / session

Durée : 4 jours

Dates : 24-25-26-27 septembre 2019

Je m'inscris !

 

 

Génogramme et objets flottants

Génogramme et objets flottants

Un outil créatif dans le travail social et dans la relation thérapeutique

Les objets flottants sont des outils thérapeutiques qui vont permettre de travailler sur le

non-verbal, au niveau émotionnel. S’autoriser à aller au niveau émotionnel ouvre la porte de la créativité, l’imaginaire, l’aspect corporel également de la famille. Le professionnel part dans un voyage riche en émotions, en surprise.

C’est ce voyage que je vous invite à venir découvrir.

CONTENU :

Connaissance théorique du génogramme, construction du génogramme en utilisant les symboles qui mettent en lumière les filiations transgénérationnelles.

Découverte et apprentissage des objets flottants suivants : le blason familial, le jeu de l’oie systémique, la sculpture, la chaise vide.

PÉDAGOGIE :

Une pédagogie interactive permettant aux personnes d’interroger leur pratique tout en respectant le rythme de chaque stagiaire.

Mise en situation, jeux de rôle.

Expérimentation des objets flottants cités.

Illustration avec des entretiens thérapeutiques, des situations concrètes vécues par le formateur.

PUBLIC :

Travailleurs sociaux, psychologues, thérapeutes, professionnels du secteur médico-psycho-social désireux de découvrir et d’expérimenter de nouveaux objets thérapeutiques.

INFOS :

Lieu : Marcq-en-Barœul et Arras

Formateur : Wilfrid Magnier 

Coût : Individuel 500 €

Convention institutionnelle (formation continue) 990 €.

Formation intra 990 €/jour.

Nombre de participants : 10 à 15 / session

Durée : 5 jours

Dates : du 30 septembre au 04 octobre 2019.

Je m'inscris !

Violences conjugales

Violences conjugales

Comprendre pour accompagner les victimes

Dates : 1-2-3-4 octobre 2019

Un décès tous les 2,5 jours…

La violence conjugales est un fléau social et un problème de santé publique.

Les victimes doivent être protégées et accompagnées de façon spécifique.

OBJECTIFS :

Mieux comprendre pour mieux accompagner les victimes de violences conjugales selon une approche psychologique, sociale et juridique des victimes, des enfants co-victimes et des auteurs. Donner aux professionnels et aux étudiants des outils de compréhension pour adapter une pratique à cette spécificité complexe. Connaître les ressources pour mettre en oeuvre un travail inter-partenariat et inter-disciplinaire.

PROGRAMME DÉTAILLÉ :

A) Connaissance du groupe et approche de la problématique

1 / Comprendre les attentes du public et leurs représentations sur les victimes de violences conjugales

– Point sur les attentes
– Photo langage
– Préjugés
– Chiffres

2 / Définition des violences et contexte sociétal

– Distinguo conflit/violence
– Notion d’emprise
– Coût économique des violences au sein du couple
– Un peu d’histoire

B) Analyse du clip « Anna »

1 / Décryptage du clip sur 3 questions par groupes

– Formes de violences ?
– Stratégies d’adaptation de la victime
– Stratégies de pouvoir, surveillance et contrôle de l’auteur (roue)

2 / Le statut de victime

– Le cycle de violence
– Pourquoi la victime reste-t-elle ?
– Les conséquences des violences conjugales

C) Un système global

1 / La prise en charge judiciaire, médicale et médico-légale

– La loi sur les violences conjugales
– Démarches JAF/JE/Parquet
– Procédures et expertise médico légal
– Justice et psychologie
– Preuves ?
– Sur-victimisation

2 / Les auteurs de violences conjugales

– Les 3 phases
– Le concept d’amour/maladie/conscience/responsabilité/culpabilité
– Les profils
– Le processus de changement (triangle, cycle)

D) Les enfants : co-victimes des violences conjugales

1 / Une configuration famliale spécifique

2 / Conjugalité et parentalité

3 / Les 7 statuts de l’enfant

4 / Impact des violences sur les enfants

– Physique
– Psychologique
– Social

5 / « Ebauche » sur accompagnement spécifique

E) L’accompagnement des victimes de violences conjugales

1 / La détection

2 / La relation d’aide spécialisée

3 / Les entretiens professionnels avec ce public

4 / Les associations spécialisés (France/Département) et la FNSF (écoute 3919)

5 / Posture professionnelle et triangle de Karpman

6 / Résonance et gestion des émotions

7 / La résilience

LES ATOUTS DE CETTE FORMATION :

Prendre conscience de la complexité du phénomène des violences conjugales selon une approche globale (homme/femme/enfant) et pluridisciplinaire (psychologique, sociale et juridique) afin d’adapter sa pratique à la détection, l’accompagnement et l’orientation des bénéficiaires.

METHODES ET MOYENS PEDAGOGIQUES:

– Alternance d’apports théoriques, pratiques et méthodologiques
– Photo-langage
– Analyse de situation
– Utilisation de supports vidéos : « parler pour renaître », « Anna », « Fred et marie», etc…
– Jeux de rôle
– Évaluation de type quizz

INFOS :

Lieu : Marcq-en-Barœul et Arras

Formateur : Julie Bodelot

Coût : Individuel 400 €

Convention institutionnelle (formation continue) 700 € ttc

Formation intra 990 €/jour ttc.

Nombre de participants : 10 à 15 / session

Durée : 4 jours

Dates : 1-2-3-4 octobre 2019

Je m'inscris !

Penser autrement le placement d’enfants et d’adolescents en institution

Penser autrement le placement d’enfants et d’adolescents en institution

Colloque le 7 mars 2019 à Lille (Halle aux sucres)

Croisement des regards et réalités des adolescents, familles,  travailleurs médico-psycho-sociaux,  magistrats, médecins.

Cette journée se construit autour des besoins  spécifiques des personnes et services qui œuvrent dans les champs de la Protection de l’Enfance et dans le secteur psycho-médico-social. Les « jeunes en situations complexes » ont besoin de réponses construites dans les champs de la santé mentale, du handicap et du social. Rencontres qui forcent le croisement des regards des intervenants de ces différents champs. Ces mêmes intervenants ont eux aussi besoin de ces coopérations.

L’approche systémique s’efforce de déconstruire cette idée qu’il y aurait d’un côté  des patients, des personnes accompagnées et de l’autre des professionnels munis de référentiels. Comment « contenir » aux mieux  le placement des enfants et adolescents en institution ? Comment accueillir et mieux accompagner le placement pour qu’il n’engendre pas davantage de malaises ? Ce colloque n’a pas pour prétention de résoudre les  problématiques d’un nouveau placement, mais d’y apporter un nouveau regard.

EN PRÉSENCE DE  :

Monsieur BONNAVENTURE – Docteur Xavier POMMEREAU – Jacques PLUYMAEKERS – Luc FOUARGE – Leila ZAOUI – et avec les familles…

Hommage à Henri Drumez

Pendant le colloque…

Les interventions de Luc Fouarge et Jacques Pluymackers

Encore quelques photos…

Les interventions de Monsieur Bonnaventure et du Docteur Pommereau

Comment l’approche systémique améliore la relation d’aide en période de crise ?

Comment l’approche systémique améliore la relation d’aide en période de crise ?

En institution : dans la relation équipe pluridisciplinaire <—–> équipe dirigeante

Pour le thérapeute dans sa pratique professionnelle

30 Novembre 2017 – Lille

Les équipes pluridisciplinaires en institution sont souvent confrontées à l’augmentation des suivis de dossiers, au manque de personnel, aux restrictions budgétaires qui amènent souvent la diminution des échanges et des supervisions.

Paradoxalement, on leur demande de veiller et de se “former à la bien-traitance“ dans les relations avec les usagers, ce qu’il faut réaliser bien sûr. Ne faudrait-il pas tout autant s’interroger sur le “mieux-être“ des équipes et de leurs membres dans la mesure même où le seul outil de nos interventions psycho-sociales c’est nous-même, intervenant ou thérapeute. Il est en effet très difficile de penser le “mieux être“ de l’usager si l’on ne veille pas au mieux être des intervenants ou des thérapeutes, très souvent confrontés à des situations complexes qui réveillent chez eux des émotions parfois envahissantes. Celles-ci que Mony Elkaïm nommera “résonances“ surgissent toujours à l’intersection des systèmes en présence: système institutionnel, système familial client et vécu personnel de l’intervenant.

Si ces résonances sont travaillées, elles peuvent être une vraie ressource dans les interventions. Elles mettent en valeur les richesses et les compétences des uns et des autres, évitant par la même qu’elles ne contribuent à l’insu de l’intervenant à maintenir les symptômes. Ce positionnement ressort souvent des exigences managériales des responsables d’institutions qui, de plus en plus, sont tenus de mettre en priorité, l’aspect financier. Les responsables d’établissements peuvent  souligner à juste titre que les ressources financières dont elles disposent, ne leur permettent pas d’équilibrer l’offre des services avec les demandes exprimées par les équipes pluridisciplinaires.

Toutefois ces réalités ne peuvent être une justification clôturant le débat. Il s’agit en priorité de donner à nos résonances l‘importance qu’elles ont pour de meilleures relations quelque soient les réalités organisationnelles. L’intervenant comme le thérapeute aura intérêt à veiller à son “confort“ pour s’utiliser , pour percevoir son vécu comme un atout ouvrant au travail sur ses résonances.

Mettre ses émotions au service de la relation qui se crée avec les patients ou avec les personnes accompagnées, n’est pas toujours chose facile car nous sommes trop préoccupés de développer des stratégies préparées et encore trop souvent convaincus qu’il faut trouver une solution, voire l’imposer si nous sommes dans le champ institutionnel !

C’est dans cette esprit que l’approche systémique peut ouvrir des  possibilités permettant de dépasser les renvois stériles de responsabilité et/ou  de culpabilité, et ainsi favoriser  des engagements novateurs et créatifs.

Alors comment d’un point de vue systémique, l’institution dans sa globalité (équipe, responsable d’établissement), peut-elle dépasser le conflit de responsabilité, pour travailler sur des projets novateurs ?

Quelles sont les pratiques à  encourager et à développer ?